Catégories
Architecture

Qu’est ce qu’un bâtiment haussmannien ?

N’avez vous jamais entendu parler d’un bâtiment haussmannien ? Au cours d’une balade dans la capitale française et certaines villes du pays, il n’est pas rare de tomber sur des immeubles avec une architecture remarquable. Ces immeubles ont un aspect ancien, avec des façades en pierres taillées, qui reflètent un charme assez particulier. Il s’agit des bâtiments haussmanniens, autrefois utilisés comme signe de noblesse. En effet, son charme et sa beauté font d’eux des immeubles très recherchés pour la location et l’achat. Quelle est donc l’origine des bâtiments haussmanniens et qu’est ce qui fait leur particularité ?

Origine du style d’un bâtiment haussmannien

Les constructions haussmanniennes tirent leur nom du baron Georges Eugène Haussmann, nommé par Napoléon III en 1853, préfet de la Seine. Dans son cahier de charge réalisé dans le cadre de la modernisation urbaine de Paris, figurait la réalisation de travaux de grande ampleur.

Les travaux haussmanniens ont donc débuté avec pour objectifs de reconstruire et de restructurer certains quartiers de Paris. De ce fait, Haussmann a largement contribué à l’embellissement de la ville. Avec ses œuvres si singulières, il a changé l’aspect de la ville. Avant son arrivée à la tête de la préfecture, la capitale parisienne était assimilable à une ville médiévale. En effet, elle était caractérisée par des ruelles sombres et étroites, sans jardins, ni arbres, et des immeubles insalubres.

Les travaux de cette initiative haussmannienne ont pris 17 années. Aussi, ils ont fait de Paris, une ville caractérisée par des immeubles prestigieux avec des façades aux pierres taillées. Ces différentes bâtisses ont gardé les caractéristiques des bâtiment haussmanniens. Cependant, l’idée de revoir l’architecture de la ville parisienne, vient de Napoléon III. En effet, lors d’un séjour à Londres il fut fasciné, par sa modernité et son élégance. Il décida donc de rendre la ville de Paris aussi belle.

Mais il n’était pas question de copier l’architecture de Londres. Il voyait plus loin : procéder à un réaménagement complet du territoire avec en bonus, des innovations et une architecture d’un nouveau type. Le projet consistait à créer des parcs, égouts, système d’assainissement, ouverture de grands boulevards et la mise en place de transports en commun. Un cahier de charge bien précis qui a pour but d’urbaniser entièrement la ville par l’homogénéisation du paysage. Le tout pour créer un ensemble de bâtiment haussmannien présentant un charme pour tous les habitants.

Cela a entraîné le recouvrement des façades avec des pierres taillées, qui étaient très accessibles à cette époque. Un matériau mélangeant élégance et noblesse pour la restructuration de la ville. Tous ces facteurs ont permis de changer l’image de la ville, de l’embellir et de donner plus de valeur aux immeubles. Les différents changements respectaient ainsi l’étiquette du Baron Haussmann.

A quoi ressemble le style haussmannien ?

Les travaux haussmanniens ont induit la construction de 64 kilomètres de voies, un total de 20.000 immeubles a été détruit pour ériger un ensemble de bâtiment haussmannien ( 30 000 en tout). De même, 600 kilomètres d’égouts furent percés et 80.000 arbres plantés. Et aujourd’hui, 60% environ de ce style haussmannien est conservé.

Lorsqu’on parle de bâtiment haussmannien, ce sont des images précises qui viennent en tête. Les façades en pierre, les balcons, les larges fenêtres, les pièces sur rue, les moulures au plafond, la cheminée en marbre, etc. La façade est la principale caractéristique du style haussmannien. Dans une même rue, les bâtiment haussmannien construits à l’époque, ont tous la même hauteur dans le but de former une structure architecturale homogène.

En plus de cela, la hauteur du bâtiment doit être proportionnelle à la largeur de la rue. Elle ne doit en aucun cas, dépasser six étages. Le rez-de-chaussée ainsi que le premier étage, sont destinés aux commerçants. Le deuxième étage est réservé à la classe bourgeoise, les familles riches et les nobles. Les ascenseurs étant une merveille de la modernité, ils n’en existaient pas à l’époque, le dernier étage était donc réservé aux domestiques. Il servait d’appartement de service.

Le bâtiment haussmannien possède deux balcons. L’un au deuxième étage et l’autre au cinquième étage. Celui du deuxième est confectionné avec luxe et des matériaux de premier choix pour le confort de la bourgeoisie. Tandis que le second balcon est réalisé pour souci d’équilibre de l’architecture. Le cinquième étage étant réservé à la classe prolétaire. Les matériaux entrant dans la confection de ce balcon sont donc peu luxueux.

Mais aujourd’hui, de nouveaux usages sont faits de ces différents étages. Le cinquième peut être aménagé pour les enfants ou pour accueillir des amis ou des invités. Les pièces sont assez larges et spacieuses. Elles échappent aux pièces réduites retrouvées dans les constructions modernes. Un bâtiment haussmannien Montpellier répond à ces caractéristiques.

Où trouver des immeubles haussmanniens ?

Dans la ville de Montpellier, on peut également apercevoir des immeubles haussmanniens dans le centre-ville historique. Dans ces immeubles, on retrouve des appartements affichant un charme recherché par plusieurs clients. De plus, les appartements neufs et les belles villas font de cette ville la destination première de nombreux touristes et français. Par ailleurs, la qualité de l’environnement est un critère de choix d’un immeuble haussmannien Montpellier. En outre, le prix d’un appartement haussmannien à Montpellier est souvent très élevé et varie en fonction de la localisation de ce dernier. Ces appartements sont définis comme étant des biens singuliers.

Reconnue en 2004 comme étant la ville la plus agréable d’Europe, la ville de Nantes n’est pas restée en marge de cette modernité. Elle possède également de très belles architectures haussmanniennes. En effet, les appartements haussmanniens Nantes sont proches de la Loire et de la rue Crébillon. Ce sont les artères principales du commerce de cette ville. Cette ville qui a une forte croissance démographique est constituée de très beaux centres historiques. De même, son secteur de l’emploi est très dynamique, ce qui la rend assez particulière. Et comme la plupart des villes françaises, Nantes est aussi dotée d’immeubles avec des architectures qui ne passent pas inaperçues.

En 1853, la ville de Paris est la principale concernée par les réformes dans le domaine de l’urbanisme. Les innovations du baron Haussmann ont nettement changé la ville. A Paris, les bâtimentshaussmanniens sont retrouvés dans tous les arrondissements. Particulièrement, sur la longueur des grandes avenues et boulevards créés à l’époque du baron.

Néanmoins, vous pouvez remarquer une forte concentration dans les quartiers bourgeois du nord-ouest de Paris. Il s’agit des quartiers Ternes, Rochechouart, Saint-Lazare, Monceau, Porte Maillot, Etoile et Champs-Elysées. Il est quand même observé quelques constructions dans les 5ème, 6ème et 7ème arrondissements qui sont concernées.

Par ailleurs, dans le quartier haussmannien Paris, vous trouverez des immeubles avec la même architecture bien visible de bonne qualité. C’est le cas des quartiers du nord de Picpus dans le 12ème arrondissement et des quartiers de Plaisance et du petit Montrouge dans le 14ème.

Les bâtiments haussmanniens ont connu tellement de succès qu’elles ont franchi les limites de la ville parisienne. C’est le cas de la ville de Lyon qui dans ses 3ème et 6ème arrondissements proposent des immeubles haussmanniens. Dans le 3èmearrondissement, vous pouvez trouver des logements haussmanniens dans le secteur de la préfecture sur le long des quais. Le 6ème arrondissement propose à proximité du parc de la Tête d’Or des bâtiments haussmanniens.

Créer au tout début dans le but de restructurer la ville de Paris, les bâtiments Haussmanniens ont connu une ampleur conséquente. En effet, au cours des années qui ont suivi, les autres villes ont aussi harmonisé leurs immeubles. C’est ainsi que l’on peut apercevoir dans la plupart des villes françaises, des immeubles haussmanniens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *